Sélectionner une page

Les risques professionnels en 2020 : bilan et chiffres

Comme chaque année, le monde du travail a une fois encore été marqué durant cette année 2020 par de nombreuses situations à risques pour les travailleurs. En effet, selon l’INSEE, au moins 1 travailleur sur 4 aurait été directement ou indirectement exposé dans le cadre de son travail. Zoom sur les chiffres liés aux risques professionnels en 2020.

Les métiers les plus exposés aux accidents en 2020

Les professions les plus à risque en 2020 sont les secteurs de l’agriculture, de l’industrie et de la construction. D’après l’INSEE, un quart des travailleurs reconnaissent avoir été blessés lors d’un travail professionnel. La classe la plus touchée est celle des ouvriers. En effet, 46 % de ces travailleurs de bas niveau affirment avoir été blessés au cours de leur vie professionnelle.

Pour éviter au maximum les accidents de travail, il existe des logiciel afin de prévenir et gérer au mieux ces risques comme le logiciel 1-One.

Dans le secteur de la construction, près de 45 % des employés sont exposés à des risques sur leur santé. Le secteur du transport enregistre 34 %, celui de l’agriculture 32 % et celui de l’industrie 31 %. Les secteurs d’activité les plus épargnés des risques professionnels sont les secteurs de la banque (13 %), les services de l’information et de la communication (14 %).

En nous basant sur les informations ci-dessus énumérées, nous pouvons déduire que les hommes sont plus exposés aux risques professionnels que les femmes. De même, les travailleurs de bureau encourent moins de risques que les employés de chantier et de fermes agricoles.

Ces accidents de travail sont généralement occasionnés par le contact avec les produits chimiques, les températures extrêmes, l’aspiration de la poussière, de la fumée ou du gaz. À ces causes, nous pouvons ajouter le maniement des charges lourdes et les déplacements sur des trafics routiers relativement denses

Les solutions préconisées pour se prémunir de ces risques

La responsabilité de prémunir les risques en société revient en grande partie aux employeurs. Ils doivent prendre des mesures qui mettent le plus possible à l’abri les travailleurs. Les accidents et les maladies nécessitent parfois des coûts considérables. Un soutien de l’entreprise en ces situations serait salvateur pour les employés.

En effet, on note une grande disparité en ce qui concerne les congés de maladie et les indemnisations. Les agriculteurs, les artisans, les commerçants bénéficient de moins de ces faveurs en cas d’accidents de travail. Lorsque cela arrive, environ 64 % d’entre eux sont moins protégés par leurs employeurs.

Pour éviter les accidents de travail, les employeurs doivent mettre en place des méthodes de travail sûres et sécuritaires. Aussi, les entreprises de construction doivent sécuriser les machines, vérifier l’état des véhicules et instaurer une limite de vitesse.

Pour prévenir ces risques, les entreprises peuvent aussi penser à mettre en place un service de prévention de risques professionnels. Un accent particulier doit donc être mis sur la sensibilisation du personnel à propos des mesures de sécurité qu’ils doivent adopter de manière permanente.