Porter plainte en ligne, ce sera bientôt possible

Dès cette année, il sera possible, pour certains délits, de rédiger sa plainte à distance puis de la signer sans jamais se déplacer dans un commissariat. (…)

Une fois les informations enregistrées en ligne, un logiciel retranscrit automatiquement le procès-verbal vérifié et validé par un officier de police judiciaire avant que la victime reçoive un récépissé de sa plainte. En cas d’hésitation pendant la procédure, la personne pourra toujours faire une pause dans sa déclaration ou encore tout simplement porter plainte « à l’ancienne » en passant par le commissariat ou la gendarmerie.

(…) Seuls six types de cyber-infractions, mais représentants la plupart des délits, seront éligibles à la plainte en ligne. Piratage de messagerie ou de compte bancaire, chantage en ligne par un particulier ou un logiciel rançonneur, escroquerie à la romance ou à la petite annonce et les fraudes liées à des faux sites de ventes seront les seules infractions à pouvoir bénéficier du dispositif. D’autres types de délits pourraient à terme, elles aussi, devenir éligible au système « s’il fonctionne bien. Nous verrons étape par étape », explique l’adjointe de la SDLC. (…)

Source : Le Parisien