De plus en plus de cambriolages en France : un toutes les 2 minutes

Les cambriolages de logements sont en hausse. Entre août 2016 et août 2017, une augmentation de 4% a été enregistrée par rapport à la même période l’année précédente, faisant monter ce nombre de délits à 247.394, rapporte Le Figaro.

L’été n’est pourtant pas la période favorite des cambrioleurs: si une hausse a été constatée en juin et en juillet, le nombre de faits cumulés ces trois derniers mois est inférieur à ceux constatés en début d’année, selon le dernier rapport Interstats Conjoncture du ministère de l’Intérieur.

La région la plus concernée en janvier 2017 était l’Île-de-France, avec un taux de 9,2 logements cambriolés pour 1000 (soit 0,92 %), devant l’Occitanie avec 0,91% et la région PACA avec 0,9%. A l’inverse, la Corse était la moins concernée avec 2,8 logements concernés sur 1000, derrière la Bretagne, deuxième région la moins touchée avec 3,9.

Selon des informations du Figaro, qui publie ce vendredi une enquête détaillée sur les cambriolages, 9899 individus ont été mis en cause par la gendarmerie dans les sept premiers mois de l’année et 5514 vols dans des logements ont été élucidés.

Les bijoux, biens les plus convoités

Les bijoux restent « les biens les plus volés lors des cambriolages », relevait en septembre 2016 l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales, avec plus de la moitié (54%) des vols concernés, et ce dans une proportion grandissante d’année en année.

L’argent n’arrive qu’en troisième position (29%), ex-aequo avec le matériel informatique, qui connaît néanmoins une hausse constante. Le matériel hi-fi, photo et vidéo se place en deuxième position, pour 31% des cambriolages.

Pour lutter contre cette augmentation des cambriolages, plusieurs axes ont été développés par le gouvernement, relève Le Figaro. Ainsi, le ministère de l’Intérieur a mis les moyens pour que désormais, la police technique et scientifique se déplace dans 80% des cas de cambriolages.

En outre, « 10.000 policiers polyvalents issus de tous les commissariats ont été formés pendant une semaine afin d’apprendre à cibler les endroits où prélever des traces », explique au quotidien Dominique Abbenanti, sous-directeur du service central de la police technique et scientifique.

Depuis décembre 2011, des groupes d’enquête et de lutte anti-cambriolage (Gelac) œuvrent aussi au sein de la gendarmerie et permettent souvent de démanteler les bandes organisées de cambrioleurs.

La préfecture de police de Paris a également renforcé pendant l’été son plan de lutte contre les vols par effraction. Sur Twitter, elle rappelle l’existence de l’opération « Tranquillité Vacances »: il suffit de signaler son absence prolongée au commissariat pour que les policiers gardent un œil sur votre commerce ou votre domicile lors de leurs patrouilles.

Source : BFMTV